Ayuthaya / Lop Buri

Publié le par F&C









Nous voilà revenus de notre grand tour à la découverte du Nord de la Thaïlande, région très authentique, très loin de la capitale bouillonnante de Bangkok.

Ci-contre le trajet effectué
 













J’ai donc une nouvelle fois réservé un chauffeur qui nous a suivis durant nos 5 jours de voyages, en compagnie de nos amis Davina et Stan. Un circuit classique pour visiter les plus beaux sites du nord de la Thaïlande…



Jour 1: Bang Pa In / Ayuthaya / Lop Buri





Premier arrêt au Palais d’été de Bang Pa In, ensemble de constructions palatiales de style européen et chinois. A partir du règne de Rama 5, entre 1868 et 1910, les monarques thaïlandais ont commencé à faire construire des monuments en leur honneur








Ce magnifique palais est à l’initiative du roi Chula, connu pour être un grand modernisateur, qui introduisit de nombreuses influences occidentales dans l’architecture thaïe, après avoir effectué un grand tour d’Europe, dans le but de ne pas être dépassé par les pays plus avancés technologiquement.

Dans ce paisible domaine, un pont de style néo-classique enjambe un pittoresque bassin réfléchissant la lumière.

 




Ensuite, visite d’Ayuthaya, ancien royaume du siam, de 1350 à 1767, jusqu’à ce qu’elle soit pillée par les voisins birmans, et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1991.




Bien que Sukhothai (le jour suivant) soit considérée comme l’âge d’or de la Thaïlande, la période d’Ayuthaya marqua l’apogée du royaume thaïlandais, en termes d’expansion géographique, de longévité (plus de 4 siècles) et de reconnaissance internationale. Elle gagna ainsi sa place de grand empire du sud-est asiatique.

 

Plus de 400 temples furent édifiés au cœur d’Ayuthaya, dont les 3 plus beaux que nous avons découverts :










Le Wat Mahathat, situé au centre de l’ancienne cité, connu pour la mystérieuse tête de bouddha sertie de racines de figuier. Cette alliance d’une statue sacrée avec la nature présage d’excellents augures dans le bouddhisme thaï.





















Le Wat Si Sanphet, impressionnant de par l’alignement de ces trois chedi en forme de cloches. Bati vers la fin du XIVe siècle, cet ensemble accueillait les plus importantes cérémonies royales.










 





Le Wat Yai Chaya Mongkol est un lieu paisible, jadis réputé pour ses séances de méditation.















Enfin nous nous sommes arrêtés à Lop Buri, ou un surprenant temple, disposé au beau milieu de la ville, sert de refuge pour une colonie de macaques.

Ce temple de style khmer-Lop Buri fait partie des temples hindous devenus bouddhistes. A l’origine donc, les 3 « Prang » (tour khmer) symbolisaient la trimurti hindouiste : Shiva, Vishnou et Brahma (les 3 divinités de la religion hindoue).









Les singes sont assez excités (ils nous coursaient par moment), et surtout incroyablement nombreux… Mais il faut dire que sans leur présence, la visite de ce temple n’aurait aucun intérêt !

Publié dans Nord Thailande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article